Résumé des approches considérées comme étant les meilleures et les plus prometteuses

Approches considérées comme étant les meilleures pratiques

Le rapport Le renoncement au tabac et la grossesse : Un examen des pratiques exemplaires de renoncement au tabac conçues pour les filles et les femmes pendant la grossesse et la période postnatale, 2e édition, examine les interventions conçues pour réduire ou éliminer le tabagisme durant la grossesse. À partir de cet examen, les interventions sont divisées selon les catégories des pratiques exemplaires, des meilleures pratiques et des pratiques prometteuses.

D’après ces interventions efficaces et notre revue de la littérature plus générale sur la santé des femmes, les soins centrés sur les femmes, ainsi que le tabagisme et la consommation d’autres substances chez les femmes et les adolescentes, il est possible de nommer plusieurs approches ou optiques qui pourraient soit être appliquées immédiatement dans le domaine du renoncement au tabac auprès des femmes enceintes ou des femmes en période postnatale, soit être intégrées ultérieurement à l’élaboration d’intervention et de travaux de recherche. Ces sept approches sont les suivantes :

  1. Adaptation
  2. Soins centres sur les femmes
  3. Diminution de la stigmatisation
  4. Préventions des rechutes
  5. Réduction des méfaits
  6. Conjoint/Soutien social
  7. Intégration des problèmes sociaux

Recommandations - Pratique, recherche et problèmes structuraux.

En plus de ces approches, notre examen a permis de formuler 27 recommandations pour changer la pratique et la recherche pour réduire le tabagisme durant la grossesse.

Domaine de la pratique

  1. S’assurer que les messages de santé publique sont formulés en faisant preuve de réceptivité, en étant exempts de jugement et en s’adaptant aux réalités sociales et économiques de la vie quotidienne des femmes.
  2. Encourager la réduction des méfaits chez les fumeuses enceintes en recommandant une réduction du nombre de cigarettes fumées, de brèves périodes d’arrêt à n’importe quel stade de la grossesse et à l’approche de l’accouchement, l’adoption de comportements favorisant la santé comme faire de l’exercice et, enfin, la prise en compte du tabagisme des conjoints.
  3. Reconnaître que la motivation voulue pour cesser de fumer est un facteur dynamique qui évolue au cours de la période de renoncement et intégrer aux interventions un soutien accru aux femmes tout au long de la période postnatale.
  4. Intégrer aux programmes de traitement de la toxicomanie un traitement contre la nicotinodépendance adapté aux fumeuses enceintes, pour tenir compte du fait que les femmes définissent la nicotine comme une drogue problématique.
  5. Encourager les femmes à faire appel à des méthodes agissant sur le comportement avant de recourir à la pharmacothérapie, afin d’éviter les effets secondaires tératogènes possibles pouvant découler de l'utilisation de médicaments comme le bupropion et les TRN.
  6. Offrir des thérapies de remplacement de la nicotine aux femmes enceintes qui sont incapables de cesser de fumer après 12 semaines de gestation, pour réduire les dommages causés à la mère et au fœtus par l’inhalation de la fumée.
  7. Encourager les femmes à continuer d’allaiter, même si elles fument ou utilisent des TRN pour cesser de fumer.
  8. Augmenter la surveillance et le suivi des habitudes de tabagisme, y compris les cas de renoncement spontané, dans les milieux cliniques.
  9. Utiliser de l’information personnalisée sur les habitudes de tabagisme pour élaborer des stratégies de renoncement au tabac très personnalisées.
  10. Évaluer si les fumeuses présentent des troubles de santé mentale ou d’autres diagnostics concurrents, puisque de nombreux fumeurs et fumeuses souffrent de multiples formes de consommation de substances et/ou d'autres problèmes de santé mentale.
  11. Faire ressortir l’importance du renoncement, non pas surtout pour la santé du fœtus mais plutôt pour celle de la femme elle-même, pour encourager la motivation à ne pas fumer avant et après l’accouchement.
  12. Créer des interventions visant spécifiquement la période postnatale, pour s’attaquer aux problèmes de motivation et de stress qui frappent les femmes après l’accouchement.
  13. Créer des interventions spécifiques pour les femmes qui renoncent spontanément au tabac durant la grossesse et la période postnatale.
  14. Soumettre à un dépistage du tabagisme toutes les femmes et les filles en âge de procréer.

Domaine de la recherche

  1. Élaborer des mesures plus complètes de réduction des méfaits et de diminution du tabagisme, pour mieux illustrer le lien entre la quantité de nicotine consommée et les effets sur la santé du fœtus.
  2. Concevoir des mesures plus complètes de résultats qui comprennent non seulement les taux de renoncement et de rechute, mais aussi les attitudes, les changements de comportement, la réduction et d’autres questions d’ordre contextuel.
  3. Concevoir et mettre à l’essai plus d’interventions qui visent spécifiquement les jeunes fumeuses enceintes.
  4. Faire des recherches sur les facteurs génétiques associés à la métabolisation de la nicotine, en vue de mettre au point des approches de renoncement plus personnalisées.
  5. Concevoir et mettre en œuvre des interventions intensives visant à prévenir les rechutes durant la période postnatale chez les femmes qui ont renoncé au tabac durant leur grossesse.
  6. Mener des recherches sur l’innocuité et le caractère utile du bupropion durant la grossesse.
  7. Concevoir et mettre à l’essai plus d’interventions auprès des populations désavantagées de femmes enceintes et en période postnatale qui font appel à des incitatifs financiers pour encourager et maintenir le renoncement.
  8. Concevoir et mettre à l’essai des interventions sur le renoncement au tabac destinées aux conjoints des fumeuses enceintes et en période postnatale.
  9. Concevoir et mettre à l’essai des interventions adaptées aux femmes et aux filles qui continuent de fumer durant leur grossesse et pour celles qui cessent de fumer mais font une rechute avant leur accouchement.
  10. Examiner l’efficacité de certains documents de programme et de certains éléments d’intervention, pour déterminer précisément les aspects qui ont une incidence sur le renoncement.
  11. Examiner les stratégies intégrées de lutte contre le tabac par rapport à leur impact précis sur les femmes enceintes, tout particulièrement les initiatives de dénormalisation.

Domaine des problèmes structuraux

  1. Allouer plus de ressources pour tenir compte des facteurs sociaux et structuraux qui influent sur le tabagisme des femmes, afin de réduire le fardeau que les maladies associées au tabac infligent aux femmes des groupes désavantagés, ainsi qu’à leurs fœtus et à leurs nourrissons.
  2. Sensibiliser davantage le public et influencer ses attitudes au sujet du tabagisme des groupes désavantagés, pour que fumer ne soit pas considéré comme un « choix de mode de vie » mais comme un reflet des réalités sociales et économiques. Un tel changement d’attitude réduirait la stigmatisation associée au tabagisme durant et après la grossesse.

Le renoncement au tabac et la grossesse: Un examen des pratiques exemplaires de renoncement au tabac conçues pour les filles et les femmes pendant la grossesse et la période postnatale, 2e édition.

  Télécharger ou commander
     

 

  • Chaque femme a ses propres raisons de fumer.
  • Chaque femme peut trouver sa propre façon d'arrêter de fumer et de ne plus toucher à la cigarette, à son propre rythme.